Holcim Awards 2014 : Continent Asie/Pacifique - Un cinquième lauréat Français

13.11.2014
 

Le projet Remade in Bangladesh lauréat dans la catégorie « Next Generation » aux Holcim Awards 2014 pour l’Asie/Pacifique.

Lors de la dernière cérémonie de remise des Holcim Awards, qui a eu lieu le 13 novembre à Jakarta, Meriem Chabani, Etienne Chobaux et John Edom, trois jeunes architectes français remportent le 5e prix dans la catégorie « Next Generation », avec le projet Remade in Bangladesh, situé à Chittagong (Bangladesh).

Remade in Bangladesh est un projet collaboratif urbain qui cherche à repenser le modèle de production de masse de l’industrie textile bangladaise, à travers une série de projets micro et macro architecturaux et par le micro urbanisme stratégique. Les interventions sont situées dans la ville de Chittagong, principal centre d’export du Bangladesh. Le projet incorpore également un modèle d’organisation conçu pour créer un partenariat de travail entre les acteurs locaux (industriels, ville, etc.) et la population locale. Le projet est pensé pour impliquer les individus et les communautés dans la création de leur propre environnement de vie et de travail, en valorisant les initiatives locales et en encourageant l’entreprenariat, par l’aménagement de partenariats avec des organisations privées, publiques et non-gouvernementales. Des interventions à échelle réduite s’associent pour engendrer des réseaux de production à grande échelle. Elles créent des environnements économiques et urbains socialement viables et améliorent les conditions de travail dans l’industrie par la responsabilisation directe des employés. L’émancipation des femmes est également pensée à travers l’intérêt porté sur la micro-production indépendante.

Les architectes imaginent un catalogue de propositions simples, reproductibles et adaptables, combinant des éléments structurels de ciment renforcé avec des matériaux locaux abordables, tels que le bambou et la brique de boue. La construction collaborative permet de réaliser des structures basiques saines qui seront aménagées et personnalisées par leurs futurs occupants. L’architecture favorise un mode de production socialement viable et un produit éthique,  fondamentaux pour cette approche.

Remade in Bangladesh utilise des matériaux locaux abondamment disponibles, tout en incluant des systèmes de refroidissement et de ventilation sans consommation d’énergie. Les bâtiments, sûrs et durables, sont construits de façon sommaire et conçus pour résister aux inondations saisonnières, aux moussons, aux fortes chaleurs et aux activités séismiques. Les installations occupent l’espace résiduel des terrains pour optimiser la densification et minimiser l’étendue urbaine. Ils sont également implantés sur les berges des bassins pour aider le drainage d’urgence et créer divers espaces sociaux. Les propositions, adaptées pour encourager les réseaux locaux efficaces, permettent de réduire l’usage des véhicules, pour rendre la circulation piétonne et cycliste viable et prudente.

Grâce aux modèles de financement novateurs pour la construction, Remade in Bangladesh offre une structure organisationnelle qui facilite et arbitre la négociation d’accords financiers éthiques et durables entre les divers acteurs locaux et internationaux. Ces accords bénéficient aux différents intervenants et permettent plus largement l’amélioration de l’industrie textile.