Le parvis du centre Pompidou-Metz, un écrin d’innovation et d’esthétisme en béton décoratif teinté et dégradé Holcim !

31 octobre 2012
 

Le parvis du centre Pompidou-Metz, en béton décoratif teinté et désactivé. Dans un dégradé de teintes, ce parvis passe d’un noir profond, illuminé par des éclats de verre coloré, à une teinte grisée.

Ancienne friche ferroviaire, le nouveau quartier de l’amphithéâtre de Metz s’étale sur 50 hectares. Dans une logique de mixité urbaine, et entièrement conçu pour répondre à la norme HQE, ce quartier regroupera, d’ici  2020, 1500 logements, des résidences pour personnes âgées, une Maison de l’Enfance, 50.000 m2 de commerces et bureaux, un centre commercial, un centre de congrès, des hôtels etc… La pièce maîtresse de ce quartier, qui a d’ores et déjà ouvert ses portes, est indéniablement le Centre Pompidou-Metz, établissement culturel et public d’exception, dont le parvis est composé de béton désactivé teinté Holcim et de verre coloré.

La particularité de ce parvis, qui lui valu le « Prix de l’Esthétique en 2011 », réside dans son dégradé de couleurs et sa mixité de matériaux : le haut du parvis est d’un noir profond pour finalement atteindre le gris foncé du sol dans le hall d’entrée du Musée. Il est entièrement recouvert d’éclats de verre coloré, intégrés dans le béton. Pour cette réalisation unique, Holcim Bétons (France) – Région Est a partagé son savoir-faire et conjugué ses connaissances avec les équipes d’ANMA et de l’entreprise Jean Lefebvre.

« Le béton noir en haut du parvis est obtenu avec 1 320 kg de granulats noirs et 15 kg de colorant noir PP560 de BASF par m3 de béton. Le béton gris à l’entrée du musée contient 1 350 kg de granulats gris-beige et pas de  colorant. Entre ces deux formulations extrêmes, le dégradé de teintes vient d’un dosage dégressif de colorant (12 kg puis 9 et enfin 3) et du remplacement progressif des granulats noirs par des granulats gris-beige » explique Alain Marcus, chef d’agence d’Holcim Bétons Lorraine.

La majeure partie des 2500 m3 de béton consommé sur ce chantier est de la teinte noire la plus soutenue. La surface moyenne réalisée chaque jour a tourné autour de 200 à 400 m2 selon les conditions climatiques.

Pour jouer avec les réflexions de la lumière solaire et des éclairages nocturnes, des morceaux de verre recyclé et concassé de différentes couleurs ont été projetés, à la volée, dans le béton noir frais, avant un dernier talochage. La désactivation du béton, par rinçage le lendemain, a suffi à dégager la partie superficielle restante des granulats noirs et des granulats de verre coloré. Des joints ont ensuite été tracés à la scie diamantée pour dessiner des surfaces tous les 25m2, des baguettes en aluminium ont été utilisées pour les reprises de bétonnage et les changements de teinte. Holcim Bétons a terminé ce chantier par la pulvérisation d’un minéralisant de protection.

L’avantage d’avoir choisi des teintes très foncées sur le sol du parvis permet de conserver plus longtemps l’aspect initial du sol et de sa couleur malgré le passage de valises à roulettes venant de la gare ou des marques de pneumatiques des véhicules autorisés etc…

Informations clés

  • Maître d’ouvrage : Société d’aménagement et de restauration de Metz Métropole (SAREMM)
  • Maître d’œuvre : Agence Nicolas Michelin et associés (ANMA)
  • Entreprise: Jean Lefebvre Lorraine
  • Fournisseur béton : Holcim Bétons France – Région Est
  • Fournisseur du ciment : Holcim Ciments